Posted on

Présidente d’une association d’éloquence, je connais beaucoup de beaux parleurs. En tant qu’entreprise, il est important d’en devenir un, pour gagner en audience. En quoi les codes de l’éloquences peuvent-ils s’appliquer à la rédaction web ?

1.   Savoir attirer l’attention

En moyenne, les internautes qui arrivent sur une page mettent 10 secondes à savoir s’ils vont y rester. C’est la même chose à l’oral ! Le public peut immédiatement cesser de vous écouter.

L’accroche est donc primordiale, et en général, plus elle est originale, plus elle est efficace ! Pour cette raison, on privilégie souvent les chiffres accrocheurs, ou le storytelling, en impliquant le lecteur.

Exemple : « Imaginez-vous avant le crash financier de 2008. Tous les traders sont aveuglés par leurs milliers d’opérations à la seconde, de même pour les banques… Personne ne voit rien venir, personne ne veille. Tout s’effondre. Voilà pourquoi en 2019 une veille technologique efficace est si importante pour votre entreprise… ».

2.   Bien parler c’est aussi bien écrire

On ne le dira jamais assez mais mal maîtriser la langue française (ou les autres) nuit fortement à votre crédibilité en tant que professionnel. Près de 20% des personnes de 18 à 65 ans résidant en France métropolitaine éprouvent des difficultés dans les domaines fondamentaux de l’écrit, ce n’est pas rien.

exemple redaction mauvaise communication

Voilà un exemple flagrant chez la Redoute, qui n’a certainement pas bénéficié à la marque – ni à la réputation des français qui apprennent l’anglais.

Alors que l’on remarque facilement les fautes d’orthographe, on ne notera peut-être pas tout de suite votre style irréprochable, mais au moins votre e-réputation sera sauve.

3.     Le ton et l’humour

A l’oral, et dans les concours d’éloquence auxquels j’ai participé, il faut savoir faire rire, mais toujours de bon ton.

On voit de plus en plus les grandes marques comme Coca-Cola, comme la SNCF se « lâcher » sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter sont des canaux qui permettent en effet une plus grande liberté. Les community manager et rédacteurs de contenus en profitent donc pour adopter un ton plus léger, voire placer quelques boutades.

Bien évidemment, tout dépend de votre cible, mais un trait d’humour sera généralement apprécié par le lecteur.

De plus, l’avantage d’un ton adapté et de petites phrases qui sortent de l’ordinaire est de marquer les esprits. Alors, chers marketers et entrepreneurs, osons nous décoincer.

Et vous, qu’avez-vous à dire ? Il est temps de vous faire entendre avec une rédaction web optimisée et convaincante ! Speak up 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *